Pin It

La rue de la joie à Douala, souvenir de cette nuit

Rue de la joie Douala
Vous y résidez ou bien vous y êtes pour un séjour? Je vous invite à faire un tour à la Rue de la Joie à Douala, un des coins du « Douala by Night ».

J’en avais déjà entendu parler mais je n’y étais jamais allé. Jusqu’à cette nuit d’octobre 2016, ma découverte de la Rue de la joie à Douala. C’était à l’occasion d’un voyage dans cette ville pour des activités de blogging. J’y étais avec un autre blogueur (qui se reconnaît). Nous sommes arrivés à Douala le samedi pour l’événement et nous devions normalement rentré le même jour. Seulement, les activités ont été plus longues que prévues et il fallait donc passer la nuit avant de retourner à Yaoundé le lendemain.

La nuit tombée, nous étions à la recherche d’un lieu ou d’un logement où dormir. Finalement, mon ami blogueur a décidé d’appeler un de ses potes. Un pote qu’il n’avait pas revu depuis quelques années, qui était ravi de nous accueillir et de nous héberger pour la nuit.

Après avoir bu quelques bières dans son quartier, il a décidé de nous emmener et de nous faire découvrir la Rue de la Joie. Il était plus de minuit. Nous avons donc emprunté des moto-taxis (moyen de transport très prisé dans la ville de Douala) pour la suite de la soirée.

Localisation

La Rue de la Joie est situé au quartier Deido. Pratiquement TOUS les chauffeurs de taxi et les moto-taxis connaissent le lieu donc vous n’aurez pas de mal à vous y rendre. Quelque soit le quartier où vous résidez, ce n’est pas difficile. Il faudra juste bien négocier le tarif du moyen de transport que vous allez emprunter.

L’ambiance à la Rue de la Joie

C’est un endroit très animé. Dès notre arrivée sur les lieux, j’ai tout de suite remarqué qu’il y a des snack-bars un peu partout. Des lumières et des animations. Des odeurs de grillades de poisson ou de viande vous chatouillent les narines. La musique jouée ça et là vous fait bouger la tête. Que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur des snacks, vous pouvez vous asseoir.

Dans notre cas particulier, après avoir bu quelques bières avant notre venue à la Rue de la Joie, nous avions faim. Nous nous sommes donc dirigés vers une dame qui vend le Eru (plat traditionnel camerounais) à 500 FCFA le plat. Malgré l’heure plutôt avancée, cette dame avait beaucoup de clients autour d’elle. Nous avons finalement pu passer notre commande. Pas de chaises aménagées pour s’asseoir et manger, ici on se débrouille comme on peut. Nous avons mangé debout.

Rue de la Joie Douala

Le plat de Eru

Il y a l’embarras du choix en ce qui concerne le lieu où vous pouvez décider de prendre place pour passer la soirée. Si un snack est plein, un autre aura quelques places disponibles pour vous. Nous avons trouvé un petit snack où nous avons pris place à l’intérieur. L’ambiance était bonne, la musique aussi. On a passé nos commandes de bières et la nuit pouvait continuer. De nouveaux clients entrent au fur et à mesure tandis que d’autres s’en vont. On retrouve des groupes d’amis, des couples et même des personnes seules venues certainement se détendre.

Plein de choses se passent à la Rue de la Joie, des choses qu’il faut vivre sur place. Des choses qui ne se racontent pas.

Mon avis

J’y ai passé une bonne soirée, nous nous sommes amusés. Après avoir bu quelques bières, nous sommes repartis de là pratiquement à 5h du matin. J’ai bien aimé l’ambiance. On y mange, on danse, on s’amuse et on oublie le stress du quotidien l’espace de quelques heures. La bière coûte 1000 FCFA en moyenne.

J’y retournerai bien volontiers un de ces jours. Vous pouvez vous y rendre en amis ou en couple. Bien qu’en journée, on ne pourrait imaginer ce qui s’y passe la nuit, la Rue de la Joie est un des coins chauds de la ville de Douala.

 

Vous pouvez apporter des remarques et des suggestions. Elles profiteront aux lecteurs qui seront mieux édifiés sur la Rue de la Joie à Douala.

Tu as aimé cet article? super

Reçois gratuitement mon guide: "05 raisons de visiter le Cameroun"

Dis moi simplement où te l'envoyer en renseignant le formulaire ci-dessous:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *